Little test de la Maserati MC GT3 de Slot.It


Message

LittleBen
Lord of the ring

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 00h04


Bonsoir à tous,

Il y a des voitures annoncées par les fabricants et pour lesquelles on se dit qu'elles sont a priori assez réussies, bien conçues, et promettent même de faire belle figure sur nos pistes ... mais on se dit aussi que l'on ne va pas craquer, que ce n'est pas exactement le thème que l'on poursuit, que notre wish list est déjà bien remplie, et toutes les autres excuses que l'on sait construire

Et puis on craque quand même en la voyant quand elle arrive dans le magasin où on est allé faire un tour avec son fils

C'était le cas de l'Alfa 155 DTM de Slot.It il y a quelques années, et c'est le cas de la Maserati MC GT3. Comme ça vous êtes au courant

Il faut dire que cette Maserati GT3 est une voiture intrigante à bien des égards.

Prenons d'abord la version à l'échelle 1. Maserati a été une marque sportive bien présente sur les circuits dans les années cinquante et soixante, en Formule 1 aussi bien qu'en endurance, puis s'est faite nettement plus discrète ...
Jusqu'à ce que son propriétaire turinois ne décide de relancer solidement la marque au début des années 2000. Et comment fait-on pour reconstruire une marque en accentuant son côté sportif? Eh bien on dépense un peu (beaucoup ...) d'argent pour enrichir son palmarès sportif, tout simplement (si on peut dire ...).

Décision est donc prise de réaliser la MC12 et de la faire courir (principalement) en FIA-GT à partir de 2004. C'est d'autant plus facile pour le groupe Fiat de s'engager dans cette voie que miser sur Maserati ne fera pas (trop) d'ombre à Ferrari, qui a reçu des succès en FIA-GT sur un plateau et sans dépenser beaucoup d'argent, grâce aux privés qui ont développé et fait triompher la Ferrari 550 GT (Rafanelli, Prodrive).
Par ailleurs, la Ferrari Enzo est disponible pour servir de base et réaliser cette MC12.
Il n'en fallait pas plus pour que Maserati effectue donc un retour remarqué à la compétition en 2004 (avec une certaine écurie AF Corse, encore peu connue à l'époque), puis avec différentes équipes dès 2005, et on assiste alors à une véritable moisson de succès pendant 5 années consécutives, avec notamment le mémorable Vitaphone Racing Team de Michael Bartels, et avec des pilotes de la trempe d'Andrea Bertolini, d'Éric van de Poele, de Pedro Lamy et consorts.

Et puis le GT2 s'impose comme catégorie dominante pour le FIA-GT, avec Ferrari qui s'y implique, et puis le GT3 s'invite dès 2010 jusqu'à monopoliser les grilles de départ du FIA-GT - devenu Blancpain GT Series - juste après.

C'est dans ce contexte-là qu'une petite structure dénommée Swiss Team demande la permission à Maserati de développer une version GT3 de la Granturismo. Maserati donne son accord et une voiture prend la piste à quelques reprises en 2012, en remportant même une victoire à Vallelunga en GT Sprint Italien.

Reste à homologuer la voiture en FIA GT3, ce qui se fera début 2013, avec de nouveaux essais, notamment sur cette même piste de Vallelunga, comme on peut le voir sur cette très belle vidéo:

La suite sera moins fructueuse puisque la voiture ne participera plus que très épisodiquement à des épreuves diverses, y compris l'une ou l'autre course de côte ...

Cette courte histoire montre bien à quel point il est difficile pour des petites structures de développer une voiture de compétition tant que l'engagement du constructeur reste limité. Et LittleTom me disait ce soir que cela fait diablement penser à ce qu'une autre équipe suisse, Emil Frey, a réalisé ces dernières années avec la Jaguar XK en GT3, démarrant le développement en 2011 et n'obtenant des résultats significatifs qu'en 2017 ...

Message

LittleBen
Lord of the ring

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 00h16


Retour à la Maserati GT3 et au slot, avec cette version blanche de la course de côte du Costo en 2017.

Annoncée depuis un certain temps, il s'agit de la première GT3 réalisée par Slot.It. Rien que pour cela elle a suscité pas mal d'intérêt depuis l'annonce du lancement du projet en ... février 2018! La voiture était annoncée initialement avec une configuration moteur en Anglewinder - comme toutes les GT3 produites par NSR, BlackArrow, Sideways etc. - ce qui n'étonnait donc personne et était confirmé sur les premiers dessins partagés:

En octobre 2019 on apprenait qu'elle arriverait finalement en version ... Sidewinder, à la surprise générale, ce qui ne faisait qu'attiser la curiosité de nombreux sloteurs (dont je fais partie). Dans une interview récente (voir ici), Maurizio Ferrari s'expliquait sur ce choix, et encourageait les sceptiques et les curieux à ... essayer la voiture. Nous y arrivons

Dans l'interview référencée ci-dessus, Maurizio Ferrari explique de façon intéressante que « si nous avions écrasé la voiture 5 mm plus bas, ce serait plus rapide, mais ce ne serait pas une Maserati Granturismo GT3 ». Prend-t-il déjà les précautions d'usage en utilisant la fidélité à l'original comme excuse pour une voiture moins performante qu'attendu? Réponse plus tard, mais force est de constater qu'en ouvrant la boîte on se retrouve face à une très jolie voiture, dont la décoration est sobre et réussie.



Et la voiture est produite sous licence officielle Maserati, ce qui est confirmé par l'autocollant au dos de la boîte.

Message modifié le samedi 11 juillet 2020 à 08h40 par LittleBen

Message

LittleBen
Lord of the ring

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 00h29


Je vous disais que cette voiture était intrigante, et cela se vérifie à l'ouverture de la boîte quand on se rend compte que Slot.It fournit 2 jantes en aluminium à côté des autres pièces traditionnelles:

Nous aurons l'occasion d'y revenir

Une vue du dessous de la voiture nous permet de voir un certain nombre de choses intéressantes, comme le moteur (blanc, mais qui correspond à l'orange traditionnel, paraît-il), le berceau blanc lui aussi, et une petite inscription sur le châssis qui nous donne explicitement le nom du fabricant chinois (AGM) auquel Slot.It a confié la réalisation de cette voiture:

Ce sous-traitant est le même que celui qui fabrique les pistes Policar, et au-delà de la complexité du projet de la Maserati en tant que tel, il semblerait que la mise en route de la collaboration soit une autre raison expliquant le retard pris par ce projet.

Si des jantes en aluminium sont fournies séparément, c'est évidemment parce que celles qui sont montées d'origine sont en plastique, ce qui se vérifie lorsque l'on dévisse le châssis pour regarder les entrailles de la bête:

Pour le reste on observe le nouveau connecteur débranchable de Slot.It (pour faciliter la connexion aux puces Oxigen, parait-il), et un travail de montage très propre. Autre innovation: le châssis est fixé à la carrosserie par une seule vis à l'arrière mais par deux à l'avant, comme sur la 412P/P4 de Policar. Slot.It fournit aussi une voiture avec guide à vis d'origine, et le train avant est doté d'emblée des vis M2 de réglage. Deux très bons points

Que dire d'autre à ce stade si ce n'est que le châssis de la voiture m'est apparu comme vraiment grand. Et la voiture aussi - elle atteint d'ailleurs les limites de ce que la boîte de rangement traditionnelle peut contenir! Une autre preuve visuelle est fournie par la photo suivante, qui compare la Maserati avec une Porsche 962:

Message modifié le samedi 11 juillet 2020 à 08h42 par LittleBen

Message

LittleBen
Lord of the ring

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 00h59


Pour en terminer avec cette introduction, et avant de tester quelques modifications sur la voiture, j'ai évidemment voulu passer à la pratique en effectuant quelques tours sur notre Autodromo dell'Acqua Rossa, sur lequel la tension est réglée à 11,5 volts.

A titre de rappel, le record de la piste est détenu par une Mosler NSR sous les 6 secondes, alors que la meilleure des voitures « un peu plus normales que la Mosler », à savoir la Porsche 956 Slot.It optimisée de LittleTom, a réalisé un 6,022 secondes.

Hormis le retrait de l'aimant, nous sommes en configuration « sortie de boîte » pure pour cette Maserati, ce qui signifie entre autres que les vis de carrosseries et du berceau sont pratiquement serrées à fond et ne laissent place à aucun jeu.

La voiture démarre et donne d'emblée une impression de très grande légèreté, à l'opposé de ce que son gabarit aurait pu laisser supposer. Cela roule même pas mal, pour tout dire.

Les tours s'enchaînent, d'abord au-delà des 7 secondes, ce qui est normal pour une prise en mains. Les pneus accrochent bien sur la piste Carrera (peinte), ce qui n'a pas toujours été le cas avec les pneus d'origine Slot.It. Les temps descendent régulièrement, la voiture déslote une fois ou l'autre dans notre virage « parabolique » appelé Curva Grande, ce qui suggère qu'un peu de lest sur l'avant ne fera pas de tort plus tard.

Après quelques tours, retour au stand pour nettoyer les pneus, qui ont pris quelques crasses mais ne semblent pas trop souffrir. Et on repart, avec l'objectif de descendre sous les 7 secondes, ce qui est toujours mon objectif avec une voiture neuve testée en sortie de boîte.

Et ça fonctionne, on passe à 6,9 secondes, la mécanique fonctionne bien, le pilote prend confiance et le rythme augmente, puisque je parviens même à arriver dans les 6,8 secondes au tour!

Jusqu'à ce que les pneus commencent à se faire entendre lors des réaccélérations. Je ne suis pas sloteur de l'extrême, mais j'ai toujours eu tendance à penser que lorsque ce bruit apparaissait, c'est que la voiture commençait à souffrir ou à atteindre ses limites. Cela ne m'a jamais paru être le signe d'un comportement sain et optimal, en tout cas ...

J'en aurai la preuve peu de temps après, lorsqu'à la sortie du tunnel la voiture effectue un tête-à-queue plus vrai que nature ... en perdant une des roues arrière, comme illustré sur cette photo prise juste après, et sans trucage:

Voici sans doute une des raisons pour lesquelles Slot.It offre d'emblée des jantes en aluminium avec la voiture

Il me faudra quelques minutes pour retrouver les deux cales en plastique qui se sont échappées de l'axe lors de cette figure ...

La réparation se fait rapidement, puis retentit le signal de la fin des cinq minutes de roulage, ce qui nous fait conclure cette première prise en main avec de bonnes sensations malgré tout et un 6,857 secondes au tour comme meilleur résultat, ce qui est extrêmement honnête à ce stade!

Moi qui m'attendais à avoir des questions sur la configuration moteur et le choix du Sidewinder, je termine cette soirée avec une toute autre question: mais pourquoi diable avoir mis des jantes plastiques à l'arrière?

Je vous avais bien dit qu'elle était intrigante, cette voiture ...

(à suivre ...)

Message modifié le dimanche 12 juillet 2020 à 22h47 par LittleBen

Message

gilou-971
Modérateur

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 02h44


tiens c'est amusant j'ai roulé à côté d'une magnifique Maserati près de Pointe a Pitre, hier. J'ignore le modèle, je ne connais pas bien la marque, mais elle était flambant neuf!
Quant à ce début de test, bravo pour le texte!
Pour ce qui est de la Slot It, c'est étrange ces jantes en plastique, on n'était pas habitué de la part de slot it.
On verra la suite!

Plus les choses changent plus elles restent les mêmes

Message

christophes
Bargeots

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 08h26


Je suis intéressé par l'achat de ce modèle. La lecture de ton pré-test me convint.
Je vais attendre une autre livrée plus colorée pour l'acheter.

PS J'avais vu chez Hobby 2000 effectivement une paire de jante alu à côté de la voiture exposée. Je ne comprenais pas. Maintenant bien. Pourquoi ne pas monter les jantes alu directement sur la voiture et, à la limite, de faire l'économie pour le fabricant de ne pas livrer les jantes plastiques?
Les inserts placés sur les jantes plastiques sont ils récupérables pour les placer sur les jantes alu ou faut il en placer des nouveaux?

Message

Dam22
Jeune Padawan sloteur

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 09h12


Vraiment sympa ce grand test.

Cette voiture a vraiment un look particulier mais j'adore.

J'attends la fin du test avec impatience.

De toute façon c'est sur je vais l'acheter !!!

Message

DART1973
Sloteur Fou

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 09h55


Toujours clair , précis et didactique , un essai a suivre avec plaisir .
Possible que Slot-it offre la possibilité de jouer avec les niveaux de performance , une gt3 ne devant pas être plus performante qu' une gt2 ou 1 ,
d 'ou une configuration technique a priori moins favorable , moteur en side , mais susceptible de progresser pour obtenir un plateau homogène et varié
Juste un souhait , nous indiquer longueur , largeur , hauteur , dimensions pneus et poids

Message

Kcirtap
Jeune Padawan sloteur

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 10h21


Merci LittleBen pour ce début de test que j'attendais depuis un petit moment ! C'est toujours très plaisant de te lire.
Alors, pourquoi des jantes arrières en plastique ? Peut-être que, comme j'avais pu le lire pour la Ferrari 412P de Policar, les jantes alu n'étaient pas présentes lors du montage et qu'elles auront été cette fois ajoutées en dernière minute à la fermeture de la boite...
En tous les cas j'attends avec impatience la suite de ton test avec ces fameuses jantes pour voir si cela apporte un plus ou pas.
La suite, la suite !

Kcirtap
T'as quel age ? Un vrai gosse...
Mon épouse

Message

Kcirtap
Jeune Padawan sloteur

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 10h32


Finalement, je ne suis pas sur que ce soit la bonne explication pour cette Maserati.
Voici ce qu'on peut lire sur slotcarspassion:
Beaucoup d'entre vous ont trouvé dommage le fait que Policar livre sa slot car avec des jantes en plastique à l'arrière. Nous avons posé la question à Maurizio Ferrari, qui nous a expliqué le pourquoi du comment. En fait, Galileo Engineering srl (la société qui gère Slot.it et Policar) a changé de prestataire pour la fabrication des jantes de ses slot cars. Le moule des jantes pour les Policar n'étaient pas prêts et Policar a dû se rabattre sur des jantes en plastique. Maurizio a confirmé que pour la troisième livré, la voiture devrait avoir des jantes en aluminium.

Kcirtap
T'as quel age ? Un vrai gosse...
Mon épouse

Message

LittleBen
Lord of the ring

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 12h54


Merci pour l'accueil réservé à ce test et pour vos réactions

Je suis d'accord avec ceux d'entre vous qui trouvent la voiture superbe, c'est évidemment la première raison pour laquelle j'ai craqué

Quelques premières réponses à des questions posées:

- pour christophes: Slot.It a effectivement annoncé une version davantage colorée (version victorieuse à Vallelunga, si je ne me trompe pas), mais une petite recherche confirme qu'avec une carrière aussi courte il y a peu de possibilités de variantes (on est loin, très loin, du seuil de rentabilité d'un moule comme celui de la Porsche 956!), ce qui suggère que Slot.It mise beaucoup sur les kits blancs - j'avoue être tenté par une version noir mat depuis que j'ai vu la vidéo du roll out ...

... ou même par une version bleu métallisé, comme BBR en a produit une statique au 1/18

- le fait de mettre des jantes en plastique à l'arrière n'est pas neuf dans la famille Slot.It/Policar, puisque c'est le cas depuis la F40 LM produite par Policar, puis sur leurs 412P/P4 comme rappelé par kcirtap; par contre, comme le dit gilou, c'est une première pour une Slot.It ...

- je suis d'accord avec DART1973 que le fait de partir avec une configuration en Sidewinder peut être vu comme une façon de proposer une voiture « évolutive », en fonction de règles de championnat; je pense en tout cas que je terminerai mes essais par un test avec une configuration en Anglewinder

Suite des essais ce soir (cet après-midi je travaille au jardin ).

Message modifié le samedi 11 juillet 2020 à 14h21 par LittleBen

Message

lpmc6622
Modérateur

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 14h03


Merci Benoît pour ce joli début de test. C'est très agréable à lire et très bien documenté.
kcirtap a aussi bien rappelé l'histoire des jantes plastique des Ferrari 330 Policar… Peut-être que Slot.it a d'abord fait fabriquer les jantes plastique histoire d'assurer le coup avant que le fabricant des jantes alu ne lui délivre ses jantes…
Pour ce qui est de la configuration sidewinder, j'oscille entre: bien vu, cela va donner une voiture plus confortable pour les pistes "maison"; et: c'est du pousse à la consommation car ceux qui voudront faire rouler la Maserati sur un plateau GT3 devront changer toute la mécanique (support moteur, moteur, pignon et couronne).
Jusque-là je penchais plutôt du côté de la deuxième possibilité…

Message

DART1973
Sloteur Fou

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 16h22


Pour ce qui est de la configuration sidewinder, j'oscille entre: bien vu, cela va donner une voiture plus confortable pour les pistes "maison"; et: c'est du pousse à la consommation car ceux qui voudront faire rouler la Maserati sur un plateau GT3 devront changer toute la mécanique (support moteur, moteur, pignon et couronne).
Jusque-là je penchais plutôt du côté de la deuxième possibilité…
Probable que 95% de ceux qui voudront la passer en anglewider on déjà toutes les pièces et une version Evo est aussi a envisager

Message

LittleBen
Lord of the ring

Voir plus


Date du message : samedi 11 juillet 2020 à 23h39


Avant de poursuivre les résultats de mes petits essais, voici une petite fiche que je viens de réaliser avec les différentes mesures comme demandé part DART73:

La voiture est extrêmement légère, avec un poids total de 72g. La carrosserie pèse 22g, mais on peut anticiper l'arrivée d'un cockpit en Lexan qui permettra de gagner encore quelques grammes.

Message

LittleBen
Lord of the ring

Voir plus


Date du message : dimanche 12 juillet 2020 à 00h03


Suite des essais ...

Pour se remettre dans le bain, je refais tourner la voiture pendant quelques minutes dans l'état dans lequel je l'ai laissée sur la piste depuis hier soir. Les sensations sont bonnes, et je parviens assez rapidement à tourner en 6,907 secondes, ce qui est très proche de mon meilleur temps de hier soir (et sans roue baladeuse cette fois ). Nous pouvons en déduire que les conditions sont très proches de celles de hier soir, le test peut commencer.

Je commence par réaliser la modification qui me paraît la plus évidente depuis la sortie de boîte: desserrer les vis du berceau (il y en a 6!), de même que celles qui fixent le châssis à la carrosserie (il y en a 3!), de façon à favoriser un peu de tilting.

Je desserre de deux petits coups de tournevis les vis de la carrosserie.
Pour le berceau, par contre, j'ai moins de latitude, et c'est une des premières leçons à tirer de mes essais: si je desserre de trop le berceau et favorise son mouvement vertical, la couronne va très vite frotter contre le dessous du cockpit, précisément à l'endroit indiqué par la pointe du tournevis sur la photo ci-dessous:

Ceci signifie qu'une suspension pourrait être délicate à régler car favorisant justement ce type de mouvement vertical.
Pour éviter ce frottement, je desserre donc les vis arrière du berceau d'un petit tour et demi de tournevis.

Nous voici repartis sur le circuit pour valider ces premières modifications élémentaires. Sans surprise, le premier changement apporté par ces desserrages de vis est l'atténuation du bruit de roulement. Heureusement, cela ne s'arrête pas là et le chronomètre indique un meilleur tour en 6,809 secondes! Le tilting m'a permis de gagner un dixième au tour ...

Message modifié le dimanche 12 juillet 2020 à 00h20 par LittleBen

Message

LittleBen
Lord of the ring

Voir plus


Date du message : dimanche 12 juillet 2020 à 00h19


Que faire ensuite?

Eh bien j'ai l'impression que les pneus d'origine commencent à montrer leurs limites sur la piste Carrera. Malgré l'amélioration du chrono, j'ai un peu l'impression que la tenue de route se dégrade ... Je note aussi une plus grande quantité de crasses à l'intérieur de la carrosserie que hier soir (et comme elle est blanche, ça se voit très fort!).

Je commence alors à faire fonctionner le « business model » de Slot.It, c'est-à-dire une belle collection de pièces détachées
Et je prends deux pneus PT24 (avec la gomme de type P6 qui est celle qui fonctionne le mieux - et de loin - sur ma piste) pour chausser de neuf les roues arrières.

Me voici relancé à l'assaut du chrono. Il faut un peu de temps pour retrouver ses marques, mais les efforts finissent par payer puisque je termine avec un meilleur chrono de 6,736 secondes, pas loin d'un autre dixième de gagne après cette deuxième modification, très simple.

Au passage, j'ai indiqué au pilote par où il devait se rendre pour aller chez Pascal, qui a l'air d'être intéressé par la voiture

Ceci me permet de conclure une deuxième journée d'essais, avec trois constats:
1) Cette voiture est décidément très jolie, elle a de la classe, c'est un bel exemple de GT de course!
2) Le comportement est assez sain, la voiture agréable à piloter. Elle est vraiment très légère et cela se sent. Et sur ma piste, qui est surtout constituée de courbes rapides, je ne peux pas me plaindre du moteur en sidewinder, du moins jusqu'à présent, puisque des performances très honnêtes sont au rendez-vous.
3) Le seul souci de comportement est un déslotage un peu plus fréquent que la moyenne ...

Il va décidément falloir que je fasse quelque chose au niveau du train avant, avec probablement
- changement des tresses (celles d'origine sont trop épaisses)
- changement des pneus (je mettrai des zero grip plus fins)
- réglage de la hauteur du train avant après avoir retiré les cales en plastique qui semblent gêner l'axe dans son débattement vertical.

Ce sera pour demain

A suivre, donc ...

Message

Dam22
Jeune Padawan sloteur

Voir plus


Date du message : dimanche 12 juillet 2020 à 07h51


Juste pour se donner une idée, bien sur si tu as, les chrono sur ta piste d'une gt3 nsr et scaleauto pour comparer.

J'ai vu que tu voulais la tester en anglewinder, tu comptes monter quel moteur dessus.

Hâte de lire la suite du test

Message

Atobit
Bargeots

Voir plus


Date du message : dimanche 12 juillet 2020 à 18h28


Super la prise en main LittleBen!
J'attends la mienne avec impatience. De mon côté, elle passera directement au garage pour la préparation.
J'ai prévu d'installer un kit de suspension, as-tu essayé ?
Tu dis que le meilleur temps sur ta piste était avec la Mosler de NSR. Le record a été établi avec la piste peinte, ou non? Parce ceux qui ont peinte la leur, disent que sa glisse plus avec la peinture que sans.
Et en comparant avec une 956, qu'est-ce que ça donne ?

Message

Atobit
Bargeots

Voir plus


Date du message : dimanche 12 juillet 2020 à 18h38


Au sujet du connecteur, c'est pareil, j'ai un doute qu'en a son utilité pour le moment étant donne que les puces Oxygen sont actuellement livré sans. De plus, ça prend de la place deux connecteurs, et ça ajoute du poids à l'ensemble.

Au fait, les essais sont en analogique ? Quelle manette utilises-tu ?

Message

LittleBen
Lord of the ring

Voir plus


Date du message : dimanche 12 juillet 2020 à 22h46


Bonsoir,

Quelques réponses aux questions posées avant de poursuivre ...

D'abord par rapport aux temps au tour comme demandé par Dam022.
Les records du tour sur la piste sont
- 5,958 secondes pour une Mosler NSR (avec gommes P6 et suspension dure pour seules modifications)
- 6,022 secondes pour une Porsche 956 KH Slot.It (avec beaucoup de modifications!)
Ce soir LittleTom a testé une Corvette NSR et il a réalisé son meilleur tour en 6,201 secondes.
Tous ces temps ont bien sûr été obtenus sur la piste peinte, dans sa configuration actuelle.

Deux précautions cependant sur le sujet des chronos:
- la température a une grosse influence sur les temps de notre piste, et les records mentionnés plus haut ont été obtenus sur une piste un peu plus chaude
- notre tracé ne comporte pas de longue ligne droite: on constaterait probablement de plus gros écarts entre les catégories de voitures sur une piste de club, ou du moins avec de longues lignes droites.

C'est étonnant ce que tu dis Atobit au sujet des pistes peintes: personnellement j'ai constaté une bien meilleure accroche depuis que ma piste est peinte!

Je n'ai pas prévu de tester une suspension, du moins pas avant de disposer d'un cockpit (Lexan ou autre) donnant plus d'espace au-dessus de la couronne.

Quant à la configuration anglewinder que je voudrais tester, c'est d'abord celle qui est standard sur les LMP/GT1 Slot.It, berceau offset 1mm, avec le Flat6 jaune, couronne 28 dents, et pignon 11 dents.

Surveiller Imprimer