24 Heures de Spa 1992


Message

LittleBen
Jedï d'honneur

Voir plus


Date du message : vendredi 20 novembre 2020 à 23h47


Nouvelles voitures, nouveau sujet ...

Et pour démarrer ce sujet, l'affiche des 24 Heures de Spa 1992, afin d'annoncer la couleur, si je puis dire ...

Et ensuite un petit film, pour se souvenir de comment s'est terminée cette course ...

Incroyable, non?

Évidemment, les commentaires du direct sont une chose, mais n'oublions pas de donner la parole à la « défense », en l'occurrence Eric van de Poele (extrait d'une interview parue sur le site total24hours.com):

En 1992, nous menions confortablement la course lorsque notre BMW a eu un problème d'arbre de transmission, juste avant le début du dernier relais. La voiture a été réparée rapidement, mais j'ai repris le volant un peu stressé car nous essayions de garder la tête. Nous savions que notre dernier relais serait un peu trop long pour aller au bout sans faire de “splash and dash”. En plus, il faisait très chaud ce jour là, et en quittant les stands le plus rapidement possible, l'équipe a oublié de me donner ma bouteille de boisson. Pire encore, nous avons perdu la liaison radio quelques heures plus tôt, ce qui est probablement la cause profonde de tout ce qui a suivi. Au début du dernier relais, tout allait bien. J'avais environ une minute d'avance sur la BMW de Steve Soper, et même si je devais économiser du carburant, j'avais réussi à conserver cette avance. Mais dans les dernières phases de la course, l'équipe a pensé que je n'allais pas y arriver, et via le panneau du muret des stands, on m'a expressement demandé de ne pas dépasser la limite des 7500 tr/min. Il n'était plus possible ensuite de faire des chronos décents (je perdais jusqu'à 10 secondes au tour) mais comme je n'étais informé de la situation qu'en passant devant le panneau, les écarts dataient toujours du tour précédant. Je n'allais pas risquer d'aller plus vite car la dernière chose que je souhaitais était d'agacer les gens de BMW. Ils avaient été clairs sur le fait que les deux voitures devaient finir sur le podium. Pendant un moment, j'ai pensé qu'il pourrait y avoir des consignes d'équipe, mais quand j'ai vu Steve Soper dans mes rétroviseurs, il est devenu clair pour moi que personne ne lui en avait donné. A la chicane de l'arrêt de bus, il a heurté l'arrière de ma voiture et j'ai dû passer dans l'herbe. Je n'ai pas été choqué, c'était simplement la façon dont nous roulions à l'époque. Mais comme il est parvenu à sortir plus vite de la chicane, Steve a pu me dépasser dans l'épingle de La Source, juste avant le début du dernier tour. Mon équipe m'a montré le panneau “Attack”, mais trop tard. J'ai terminé deuxième, à seulement 0,48 seconde… derrière la voiture de Soper.

Ensuite, tout le monde a dit que j'étais épuisé pour pouvoir défendre la tête de course, mais c'était un non-sens. Il est vrai qu'il a fallu me conduire au poste médical après la course, mais seulement parce qu'en ouvrant la portière de ma voiture, l'air frais m'a rendu malade. Quand j'étais en course, j'étais à 100%. Comme je n'ai pas pu assister à la conférence de presse d'après course, je n'ai pas eu l'occasion de m'expliquer, et tout le monde a donné de mauvaises raisons à notre défaite. C'était la pire chose. Je suis toujours convaincu que si nous avions pu avoir quelques communications radio, nous aurions pu gagner cette course facilement. Et même si ensuite j'ai gagné à quatre reprises les 24 Heures de Spa, je suis toujours en colère en repensant à cette course.

Voilà, j'ai commencé par la fin.

Pour ce qui est du début, eh bien c'est un peu l'époque à laquelle les 24 Heures de Spa étaient une course au sujet de laquelle on pouvait dire ceci: « Les 24 Heures de Spa sont une course d'endurance et à la fin c'est BMW qui gagne »
Ce qui n'a pas eu lieu uniquement au début des années ´90, d'ailleurs ...

Au départ de la course on trouvait donc un beau contingent des M3 E30, et parmi elles des « Fina B@st0s » (engagés par Schnitzer) et des ... « B@st0s Fina » (engagées par Bigazzi). Avec la crème des pilotes de l'époque, comme Cecotto, Ravaglia, Soper etc. sans oublier les régionaux de l'étape: van de Poele, Duez, Tassin et Martin. Des stars du DTM habitués à rouler pour BMW, mais pas seulement, car en 1992 Eric van de Poele était surtout pilote de Formule 1, et en activité, s'il vous plaît! Ce qui est devenu difficile à imaginer de nos jours, hormis avec un phénomène comme Fernando Alonso ...

Message

LittleBen
Jedï d'honneur

Voir plus


Date du message : vendredi 20 novembre 2020 à 23h54


Passons côté Slot, avec la reproduction récente par Fly de deux des trois voitures « Fina B@st0s » ayant pris part à cette course mouvementée.

Elles viennent d'arriver à la maison, pour une première séance de photos sur notre circuit ...

Je les trouve magnifiques.

C'est un peu ça le problème, d'ailleurs, car cela confirme que Fly est surtout un fabricant de très belles carrosseries de Slot.
Mais côté mécanique cela pose davantage problème (et question), car c'est à peu près « inroulable ».
Fly veut sans doute jouer la carte de l'authenticité mécanique et reproduit donc cette voiture en positionnant le moteur sous le capot avant, mais avec pignon et couronne à l'arrière.
Après tout, les BMW sont notoirement des voitures à propulsion et c'est ce qui est reproduit ici.
Par contre ces voitures n'avancent pas ...

C'est pourquoi avec mon ami christophes nous avons entrepris de modifier nos dernières acquisitions. Ce qui va prendre un peu de temps et que nous vous relaterons ici ...

Message

Kbrack
Jeune Padawan sloteur

Voir plus


Date du message : samedi 21 novembre 2020 à 01h11


Très belle présentation, le sujet met en appétit.
J'ai modifié aussi une BMW E 30 de chez Fly dernièrement avec un châssis 3D Racer et une mécanique Slot- it pour etre en adéquation avec mes 2 autres autos emblématiques du DTM (La Calibra et l'Alfa).
Hâte de découvrir vers quel choix technique tu vas te diriger.

Message

christophes
Bargeots

Voir plus


Date du message : samedi 21 novembre 2020 à 08h47


Kbrack a écrit :

Très belle présentation, le sujet met en appétit.
J'ai modifié aussi une BMW E 30 de chez Fly dernièrement avec un châssis 3D Racer et une mécanique Slot- it pour etre en adéquation avec mes 2 autres autos emblématiques du DTM (La Calibra et l'Alfa).
Hâte de découvrir vers quel choix technique tu vas te diriger.

Intéressant ton commentaire. Avec LittleBen, nous avons précisément choisi ce chassis (NR 3D).
Bien que cela soit fonction de chaque circuit, qu'as tu choisi comme moteur, couronne/pignon?
As tu changé les roues ou gardé celle d'origine (sont elles rondes ou carrées)?
Ta BMW est elle typée rallye? Si non, as tu trouvé un intérieur lexan sans copilote?
Notre but est également de se rapprocher en perfs des Slot it DTM classiques.
Merci d'avance pour tes éclaircissements.

Message

Kbrack
Jeune Padawan sloteur

Voir plus


Date du message : samedi 21 novembre 2020 à 17h33


Hello,
Pas de soucis, je vous partage mes modifications et explication du pourquoi et comment du Schmilblick ,en espérant ne pas polluer le post.
Le but était donc de rendre ces lettres de noblesse à cette icone du DTM face à ces rivaux présentent dans mon paddock du manufacturier Slot-it (Mercedes, Calibra & Alfa) qui font merveille sur ma piste. Il faut bien l'avouer, si la représentation de l'auto est flatteuse, en revanche c'est un vrai boulet sur ma piste avec son moteur en position avant.

La base du projet, la M3 DTM 1991 de Christian Danner:

A l'échelle 1, c'est à pleurer....

Version 1/32 via Slotwings:


A la pesée:

La liste des pièces séléctionner, a cela s'ajoute aussi une puce car je roule principalement en digital.
Seule le cockpit lexan n'a pas été monté, pour sa transformation en configuration "Slot-it", j'ai préferer donc faire une intervention chirurgicale même si cela n'est pas réversible:

Concerant les jantes, pour le train arrières je suis partis en 17.3 x 9.7, le rendu me plait. En revanche on voit le soucis pour l'avant. En 17.3 x 8.2 cela frotte limite malgré que l'avant demande encore a descendre.
De plus les pneus sont bien en contact avec la piste.

En fouillant dans mon stock, j'ai trouvé une paire de jante en 15.8 x 8.2.
Après test le rendu est pas mal, mais c'est toujours limite en frottement, j'ai donc opté par la suite pour des pneus taille basse à l"avant.

Même si les inserts de jantes sont différentes des BBS d'origine, j'ai décidé de garder l'auto dans cette configuration.
Le rendu final de la préparation de la M3 E30, la voici donc badger du manufacturier "Slot it-wings":

A la pesée, 2 grammes de gagnés:

En piste face a sa rival de l'époque le Mercedes 190:

Et les chronos qui sont à la hauteur des efforts consentis, et dont la typographie rappel le thème du post initiale:

Message

LittleBen
Jedï d'honneur

Voir plus


Date du message : samedi 21 novembre 2020 à 22h37


On voit bien que Kbrack n'est pas si « jeune Padawan sloteur » que ça
Merci à lui d'être venu enrichir ce sujet d'informations déjà bien utiles et très bien présentées

Deux questions:
- l'habitacle en Lexan, c'est la référence pour la BMW 320 ou pour la M3?
- les 80 grammes, c'est en comptant le poids de la puce digitale?

A tout hasard, y a-t-il quelqu'un qui aurait testé un châssis 3D Olifer pour ce même modèle de la M3?

Message modifié le samedi 21 novembre 2020 à 22h38 par LittleBen

Message

swb
Lord of the ring

Voir plus


Date du message : dimanche 22 novembre 2020 à 09h55


Superbe sujet super comme comparatif.
Petite question.
Sur la M3 tu as monté un MX 16 de( 23000 tr/mn) et sur la Mercedes il y a un Mx 15 (21000 tr/mn).
Je pense qu'un test avec le MX16 sur la Mercedes serai intéressant.

Message modifié le dimanche 22 novembre 2020 à 09h56 par swb

Message

BQT
Jedï d'honneur

Voir plus


Date du message : dimanche 22 novembre 2020 à 13h49


j'aime beaucoup ce test il est interessant car chez SLOT IT pas de BM

la chicane mobile

Message

Kbrack
Jeune Padawan sloteur

Voir plus


Date du message : dimanche 22 novembre 2020 à 14h14


swb a écrit :

Superbe sujet super comme comparatif.
Petite question.
Sur la M3 tu as monté un MX 16 de( 23000 tr/mn) et sur la Mercedes il y a un Mx 15 (21000 tr/mn).
Je pense qu'un test avec le MX16 sur la Mercedes serai intéressant.

Effectivement je mettais tromper lors de l'approvisionnement des pièces en partant sur un MX16 et non un MX15, cela fausse donc un peu la donne en terme de comparaison pure des perfs. Je partirais par contre sur un MX15 sur la E30 si je me relance sur des motifs, c'est mieux en fonction de ma piste.

Selon moi le gros travail pour le team Bastos outre la mécanique (mais je pense qu'ils vont nous pondre quelle chose d'affûter), sera aussi l'intégration d'un intérieur lexan.C'est là où pour le moment je bloque selon mon expérience.

Message

Kbrack
Jeune Padawan sloteur

Voir plus


Date du message : lundi 23 novembre 2020 à 09h50


LittleBen a écrit :

Deux questions:
- l'habitacle en Lexan, c'est la référence pour la BMW 320 ou pour la M3?
- les 80 grammes, c'est en comptant le poids de la puce digitale?

A tout hasard, y a-t-il quelqu'un qui aurait testé un châssis 3D Olifer pour ce même modèle de la M3?

Hello LittleBen,
Excuse moi j'avais zappé tes questions. .
Les 80 grs correspond bien à la pesée de l'auto avec puce mais sans lest.
Pour le Cockpit, tu as raison c'était bien celui d'une BMW 320 que j'avais approvisionner.
Ref : KS-LB1 COCKPIT LEXAN BMW 320 FLY (VELOCIDAD)
Il y a donc des modification a prévoir, c'est pour çà que je ne mettais pas lancer.

Message

LittleBen
Jedï d'honneur

Voir plus


Date du message : lundi 23 novembre 2020 à 21h46


Kbrack a écrit :

Selon moi le gros travail pour le team Bastos outre la mécanique (mais je pense qu'ils vont nous pondre quelle chose d'affûter), sera aussi l'intégration d'un intérieur lexan.

Pour la mécanique, je dirais que le terrain est bien balisé
Pour ce qui est du cockpit en Lexan, c'est bien simple: étant donné que selon toute vraisemblance il faut vraiment quelque chose d'adapté, nous sommes en contact avec un fabricant qui est en train de plancher sur le sujet

En attendant, j'ai poursuivi ce que nous pourrions appeler un « unboxing », en jetant un coup d'œil supplémentaire à ces deux BMW. De l'extérieur cela donne vraiment bien, et l'intérieur est très détaillé aussi, même si le pilote aurait pu être décoré plus minutieusement ...

Quand on dévisse la carrosserie, on se retrouve face à ce fameux moteur positionné à l'avant de la voiture:

L'arbre est donc prolongé et supporté juste avant le pignon. Le souci principal de ce type de montage est qu'il n'est plus possible d'utiliser un seul et même axe pour soutenir les deux roues du train avant, qui sont donc indépendantes et qui dans le cas présent bougent un peu trop facilement de haut en bas ...

Vue du dessous:

Et puis j'ai retiré les aimants et mis les voitures sur la piste. Une vraie catastrophe. La voiture se traîne lamentablement, j'appuie à fond sur la gâchette de ma poignée, sans résultat probant.

Honnêtement je ne suis pas surpris (malheureusement).

Je pense qu'il serait possible de travailler un peu tout cela, mais pour un gain a priori limité. L'option châssis 3D parait obligatoire et ne correspond pas à la course à l'armement dans ce cas-ci.

A suivre ...

Surveiller Imprimer